Personne ne bouge : Une enquête sur le confinement du printemps 2020

Dans le cadre du séminaire "Les Mardis de Jourdan", une intervention de Nicolas Mariot

Les Mardis de Jourdan sont des rendez-vous réguliers de discussion entre les différentes sciences sociales représentées sur le campus Jourdan de l’ENS-PSL : sociologie, géographie, aménagement, économie, anthropologie, science politique, mais aussi droit ou histoire... en y intégrant également les préoccupations environnementales portées par le CERES. Pour cette séance, Nicolas Mariot est invité pour présenter l'ouvrage Personne ne bouge : Une enquête sur le confinement du printemps 2020.
Personne ne bouge : Une enquête sur le confinement du printemps 2020
Détail de la couverture - Personne ne bouge : Une enquête sur le confinement du printemps 2020

Invité
Nicolas Mariot est directeur de recherche CNRS, membre du Centre européen de sociologie et de science politique (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et EHESS).

Discutantes
Le?la Vignal (géographe, ENS, CMH) et Claudia Senik (économiste, Sorbonne Université, PSE), Nicolas Mariot sera introduit par Johanna Siméant-Germanos (politiste, ENS/CMH)

à propos de l'ouvrage

Au printemps 2020, les autorités ont imposé, en France comme dans d’autres pays, un confinement de la population pour lutter contre la pandémie de Covid-19. L’épisode a bouleversé nos habitudes, nos liens à autrui, nos rapports aux autorités aussi. Il a touché en même temps, le fait est assez rare pour être souligné, tous les milieux et territoires de notre société. Comment avons-nous expérimenté ces nouvelles règles de vie ? Comment avons-nous fait face aux épreuves qu’elles nous ont imposées ? Que peut-on dire des conséquences sociales de cet événement hors norme ?

Ce livre propose des réponses à partir d’une enquête réalisée au coeur même de l’événement. Durant quatre semaines, plus de 16 000 personnes ont accepté de répondre à un long questionnaire, et pour près de 4 000 d’entre elles, de raconter avec leurs mots les manières dont elles ont vécu et ressenti ce temps suspendu. Ce sont leurs cadres de vie et leurs conditions de travail, leurs réactions et leurs sentiments qui constituent la chair de ce livre.

Source : site de l'éditeur

?

à propos des Mardis de Jourdan

Le projet de ce séminaire est de créer un rendez-vous régulier de discussion entre les différentes sciences sociales représentées sur le campus Jourdan de l’ENS-PSL : sociologie, géographie, aménagement, économie, anthropologie, science politique, mais aussi droit ou histoire... en y intégrant également les préoccupations environnementales portées par le CERES, et ce d'autant que les questions environnementales ont été un des foyers d'une interdisciplinarité renouvelée lors des dernières années. Le principe de l’unité des sciences sociales ne signifie assurément pas l'indifférenciation des disciplines : toutes ont leur savoir-faire, leurs bibliothèques, leurs concepts propres, et en tant que disciplines empiriques leurs méthodes - mais elles appartiennent bien à un espace épistémologique commun, qui fait tout le sens de l’existence du campus Jourdan, et nourrit l'envie d'un dialogue autour de travaux récents.

Mis à jour le 5/11/2021